La préparation de nos matières premières Still’Amoris

Depuis plusieurs années maintenant la culture des plantes, dites des « simples » nous permet de confectionner des tisanes. Ce travail ne permet pas encore d’assurer l’autonomie financière du prieuré mais y participe avec vos dons.

Cela nous a conduits à l’élevage d’abeilles dont le miel, la propolis et la cire sont des cadeaux précieux que nous travaillons pour composer avec nos fleurs et nos plantes aromatiques les formules de baumes, d’hydrolats et d’infusions-macération.

https://www.youtube.com/watch?v=QS8ukoNhHvA

La petite histoire des roses de Damas 

Des rencontres providentielles nous ont permis de créer des produits extraordinaires pour lesquels nous avons besoin maintenant d’étendre nos productions en particulier de roses de Damas.

Un voisin du prieuré, prenant sa retraite, a accepté de nous vendre un champ très bien exposé où nous allons entreprendre la plantation de rosiers de Damas, espèce rare et ancienne et très prisée dans le domaine de la parfumerie qui participe à la formule des « gouttes d’amour » que nous avons mises au point.

C’est en 1254, à son retour des Croisades, que le chevalier Robert de Brie en ramena un échantillon en France. La Rose de Damas prit immédiatement de l’ampleur en France et fut rapidement associée à la fabrication d’onguents et de remèdes pour la peau.

Ces « gouttes d’Amour » recueillies avec soin pour l’amour de Dieu qui nous aime et proposées par la Communauté sous le beau nom de «Still’Amoris ». Baumes, infusions-macération, sérum et hydrolat !

La culture de nos plantes et la fabrication de nos produits naturels

Les cultures, la récolte, le séchage, la transformation et tous les travaux nécessaires à la confection de nos tisanes ou de nos produits cosmétiques, y compris l’apiculture, sont réalisés au prieuré par les petites sœurs.

Le petit laboratoire avec les petites sœurs